Densha Otoko : l’Otaku, ce héros des temps modernes

Très connue au japon, l’histoire contée dans Densha Otoko (l’homme du train) relate les aventures d’un jeune otaku épris d’une belle et riche jeune femme, qui semble inaccessible tant ils proviennent de mondes différents. Mais le destin réserve parfois de belles surprises…du moins dans la fiction ! Déclinée en roman, manga et en film, cette histoire d’amour impossible a fait l’objet d’une adaptation en série devenue très populaire. C’est cette dernière que je vous présente ici.

Densha Otoko est le premier drama japonais qui j’ai visionné et il occupe toujours une place de choix dans mon cœur !

 densha otoko

Une histoire vraie  ou une légende urbaine ?

L’histoire de Densha Otoko est simple. Yamada Tsuyoshi, un jeune otaku se retrouve un soir face à une sublime femme dans le métro tokyoïte. Alors que celle-ci se fait importuner lourdement par un vieil homme éméché, Tsuyoshi trouve le courage de s’interposer à sa façon et sauve la demoiselle. Pour le remercier, elle lui enverra un cadeau, un ensemble de tasses Hermès, qui lui vaudra d’être surnommée Hermès (エルメス) tout au long des 11 épisodes qui composent la série.

Dans la réalité, l’histoire est apparue sur un forum sur lequel un homme relatait cette aventure, et serait donc une histoire vraie. La série elle-même mentionne le fait qu’elle soit inspirée de faits réels, mais il est difficile de le prouver. Qu’importe qu’elle soit vraie ou pas, la morale reste et c’est avec un immense plaisir que l’on suit les aventures, parfois comiques, parfois touchantes de ce jeune homme aux prises avec ses complexes.

Des personnages secondaires inoubliables

Ce qui fait de Densha Otoko une série formidable, c’est la force de l’ensemble de ses personnages principaux et secondaires. Si l’acteur Atsushi Itō incarne un Tsuyoshi parfait, que vous vous surprendrez à encourager derrière votre écran (si, si), tous les autres personnages croisés vous marqueront d’une façon ou d’une autre.

La terrible collègue de travail qui martyrise notre pauvre héros, les amis ultras Otaku qui ne vivent qu’au travers des idols et des personnages féminins issues d’Anime, Hermès et sa douceur qui vous séduira… et les membres du Forum qui seront les soutiens de notre héros.

En effet, après son geste héroïque à bord du métro, Tsuyoshi va partager ses tourments sur un forum internet. Son histoire va passionner de nombreuses personnes (en plus de vous !) qui derrière leur écran l’aideront et le soutiendront dans sa quête ! Et les divers protagonistes de ce Forum sont tous hauts en couleurs ! Mystérieux, un peu foufous ou complètement barrés, je vous laisse découvrir ce panel de personnages délirants.

D’innombrables références !

On peut voir Densha Otoko comme une ôde à la geekitude et au monde des Otaku dans lequel il nous plonge. On retrouve d’innombrables références dans cette série. Des figurines d’Anime sexy et de Méchas (Gundam) peuplent la chambre du héros, et on découvre certaines facettes de la vie des Otaku que l’on trouvera étranges, fascinantes voir… flippantes ! Mais une chose est sure, c’est que Densha Otoko a eu le mérite de mettre en lumière une partie de la culture nippone jusque-là considérée comme honteuse et problématique.

Il faut savoir qu’en plus d’avoir contribué à rendre les Otaku plus cools, en mettant en relief les passions et les troubles que peuvent vivre ces passionnés (car c’est bien de cela qu’il s’agit), cette histoire a participé à l’essor qu’a connu le quartier Akihabara dans les années 2000.

Aux yeux du monde, le Japon n’a jamais été aussi fun que depuis qu’il est assimilé à sa culture Anime / Otaku… Et si c’était grâce à l’homme du train ?

La fable idéale pour les otaku

Je vous conseille vivement de vous lancer dans le visionnage de cette série, que vous soyez fan du Japon, amateur de culture Otaku, en quête d’une série romantique originale ou simplement curieux, vous ne le regretterez pas !

C’est une véritable fable moderne digne des plus beaux contes, mais à la sauce nippone ! Et avec ses musiques entrainantes, ses dialogues loufoques ou tendres et ses situations cocasses, Densha Otoko vous fera passer par de nombreuses émotions.

Je vous laisse avec le générique de fin, que vous pouvez reprendre en cœur !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s