Tampopo, ou le respect ultime pour le Ramen

Le Ramen est, pour moi, le plat parfait (devant la Pizza, oui… !). Et lorsqu’un grand réalisateur japonais décide d’aborder le sujet, avec humour et délicatesse, on obtient un petit bijou d’incongruité comme Tampopo !

Tampopo
Dégustation de Ramen, chez Tampopo

Un Western-Ramen, drôle et touchant

Second film de Jūzō ITAMI, un réalisateur qui réalisera de nombreuses comédies satiriques sur la société japonaise, Tampopo, sorti en 1985, narre les aventures de l’héroïne du même nom qui gère seule une petite échoppe spécialisée dans le Ramen.

Tampopo, suite à la mort de son mari, tente de faire survivre ce modeste restaurant en préparant des Ramen aux voyageurs de passage. Sa rencontre avec Goro, un fin gourmet, bouleverse sa vie lorsque ce dernier lui affirme que ses nouilles manquent de caractère.

ITAMI qualifia ce film de Western-nouille (western-Ramen) en jouant avec le qualificatif de Western spaghetti cher à Sergio Leone et aux réalisateurs de western des années 70. Mais cette appellation se veut plus subtile, puisque les personnages croisés dans le film et certaines scènes reprennent les codes des Western ! Goro n’est-il pas un cow-boy solitaire ? Bien plus profond qu’il en a l’air, Tampopo mixte les genres et étonne, scènes après scènes.

En regardant ce film, j’ai beaucoup ri, j’ai eu très faim (mangez avant / pendant !) et d’une certaine façon, j’ai appris à respecter le Ramen, qui devient plus qu’un simple plat ! Cette scène formidable résume parfaitement l’esprit du film :

L’art de magnifier la gastronomie Japonaise

La grande force de ce film est de sublimer un plat de nouille, en apparence un simple bol garni d’ingrédient, pour en faire l’objet central du film. Le Ramen parfait devient un idéal à atteindre et Tampopo et les personnages étranges qui la secondent unissent leur force pour arriver à créer un chef-d’œuvre culinaire.

Qu’il est plaisant de voir la gastronomie Japonaise magnifiée ainsi. Les japonais portent beaucoup d’attention à la nourriture, tant dans l’aspect que dans les différentes saveurs associées, et Tampopo est une sorte d’hymne au Ramen et à la nourriture en générale. L’érotisme se mêle aux dégustations, et on ressent dans certains dialogues et dans certains plans ce respect profond qui incombe à l’art de manger.

Si comme moi, vous vivez pour manger (et non l’inverse !), vous passerez un savoureux moment devant Tampopo tout en apprenant certains traits intéressants de la culture nippone.

Ramen, tampopo
Les ramens de Tampopo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s