Battle Royale, le film d’une génération perdue

Sortie en 2000, ce film d’anticipation réalisé par le défunt Kinji FUKUSAKU est l’adaptation du livre du même nom. Véritable bombe qui choqua lors de sa sortie, il n’en reste pas moins, quasiment 20 ans plus tard, un chef d’œuvre du cinéma japonais, une œuvre à part qui mérite d’être vue et revue par tous amateurs de culture nippone.

Voici les raisons qui font que ce film a toujours sa place parmi mes favoris !

critique battle royale

La survie à n’importe quel prix

Imaginez que le pays soit touché par un taux de chômage inédit, et que le gouvernement décide alors de créer une loi nommée Battle Royale. Le principe de cette loi est simple : chaque année, une classe de lycée est sélectionnée pour participer à un jeu meurtrier sur une île, durant lequel les camarades de classe devront s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un survivant…

Des règles particulières sont mises en place pour rendre le jeu plus violent, et chacun des élèves à un collier fixé autour du cou, qui explose en cas d’entorse au règlement. Après une rapide introduction au jeu, magistralement expliqué par un Takeshi KITANO glaçant, les élèves reçoivent une arme et sont lâchés dans la nature.

 Le massacre peut commencer.

Poésie, Violence, pour une œuvre harmonieuse

Dès les premiers instants du film qui s’ouvre sur une scène ou le héros découvre son père pendu, on comprend qu’on s’apprête à voir un film puissant.

Et émotionnellement parlant, le film nous emporte sur divers chemins : la poésie de certaines scènes et les dialogues touchants, ainsi que les flashbacks de moments heureux tranchent avec la violence extrême de certains passages. La préparation d’un repas tourne au carnage entre amis, les échanges tendres d’un couple d’amoureux finissent en suicide.

La musique, du Verdi par moment, est choisie à merveille, les acteurs jouent très juste (en V.O, surtout ne regarder pas ce film en version française avec les doubleurs d’Olive et Tom… c’est bien trop perturbant !), et les couleurs du film, ternes et passées, lui donne un cachet artistique plaisant.

battle royale

Battle Royale ou la métaphore d’une société élitiste

De nombreuses critiques furent émises à la sortie du film, notamment à cause de cette violence entre adolescents.

Mais il faut voir ce film, me semble-il, comme une métaphore d’un monde dans lequel on pousse les jeunes à se battre entre eux mériter de vivre, pour trouver une place dans la société. Une société élitiste, ou seuls les plus violents et les plus égoïstes ont le droit d’avancer. On peut y voir une critique du système scolaire japonais, rigide et capital pour la suite de la vie de l’étudiant, mais ce serait limiter la portée du film au seul Japon.

Battle Royale met en lumière les dérives d’une société qui a échoué à garantir le bien-être de ses jeunes et qui préfèrent les opposer plutôt que de prôner leur union. D’ailleurs, dans la suite de ce film, qui est nettement en dessous du premier, le protagoniste déclare la guerre aux adultes, qui ont décidé de cette loi ou des camarades de classes doivent s’entretuer.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à regarder ce film qui a plus que jamais une résonance dans le monde actuel.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s